Crimes et disparitions

Forum qui regroupe des informations sur les meurtres, tueurs en série, disparitions inquiétantes, ...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sa fille avait menti sur les viols, mais la justice refuse de réviser son cas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nathi
Admin


Messages : 56
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Sa fille avait menti sur les viols, mais la justice refuse de réviser son cas   Mar 13 Jan - 17:44



Huit ans après un premier refus, la commission de révision des condamnations pénales a une nouvelle fois rejeté lundi la demande de révision du procès d'Antonio Madeira, condamné à 12 ans de prison pour des viols sur sa fille qui a depuis affirmé dans un livre avoir menti.

Le dossier "permettait vraiment de saisir la cour de révision" en vue d'un nouveau procès car "il y a des éléments qui permettaient de douter de la culpabilité" de M. Madeira, a réagi l'un de ses avocats, Me Jean-Marc Florand.

Jugeant "navrant" ce rejet, l'avocat a brocardé la frilosité de la justice française, qui a selon lui "beaucoup de mal à se remettre en cause". "La procédure de révision est morte dans notre pays", a-t-il déclaré, appelant à "un assouplissement de la loi sur la révision".

"J'ai menti"

Le début de l'affaire remonte à mai 1999. Virginie, alors âgée de 14 ans et élève en quatrième, avait alors affirmé que son père abusait d'elle depuis qu'elle avait six ans. Devant des membres du collège, les policiers, puis enfin devant la justice, elle avait expliqué comment cet entrepreneur en bâtiment lui avait, dans la chambre parentale ou sur le canapé du salon, imposé des caresses et des pénétrations, péniennes et digitales.

En 2001, son père avait été jugé coupable de viols et condamné à 12 ans de réclusion. Mais coup de théâtre, en septembre 2006, Virginie avait publié un livre (J'ai menti, Stock) où elle disait avoir inventé les accusations de viols qu'elle avait portées contre son père. Après ces révélations, la commission de révision avait ordonné un supplément d'information pour vérifier si elle était vierge et évaluer la crédibilité de son témoignage.

"Pas de fait nouveau"

Alors que les avocats de M. Madeira claironnent que le nouvel examen gynécologique démontre la virginité de la jeune fille et blanchit par conséquent leur client, la commission de révision a suivi l'avis de l'avocat général et rejeté leur demande. En résumé, écrit-elle, ce n'est pas parce que son hymen est intact que Virginie n'a pu subir de pénétrations.

En outre, estiment les magistrats, ses "rétractations sont contredites" par de nombreux éléments "qui montrent à quel point la jeune fille a, dès l'origine, pris conscience que ses accusations étaient susceptibles de conduire à l'incarcération de son père, seule ressource de la famille, et combien elle a souffert d'être séparée des siens, tout particulièrement de son plus jeune frère, ainsi que de ne pas être crue de sa mère".

Considérant que ces rétractations "ne constituaient pas un fait nouveau de nature à faire naître un doute sur la culpabilité" d'Antonio Madeira, la commission a rejeté sa demande. Me Florand assurait lundi qu'il déposerait bientôt une nouvelle demande de révision. Après six ans de détention, son client est aujourd'hui en liberté conditionnelle. "



Source : BELGA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://espritscriminels.forumactif.com
 
Sa fille avait menti sur les viols, mais la justice refuse de réviser son cas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why Why Love - 15/15
» Et si ça avait été une fille ??
» La petite fille qui n\'avait pas envie.
» Victor Hugo: un lien entre père et fille....
» Parchemin - La fille à la bouche cousue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crimes et disparitions :: Crimes :: Erreurs judiciaires-
Sauter vers: